Homo Ludens - Nicolas Tondeur - Du hacking à l'édition, créer des jeux pour ses animations

Grand joueur de jeux de société, Nicolas Tondeur intègre progressivement le hacking ou l’adaptation de jeux dans son activité professionnelle. C’est avant tout pour prendre du plaisir lors de l’animation. Mais c’est aussi pour rendre l’apprentissage plus vivant et efficace. En effet, lors d’une formation, les participants mettent en pratique des concepts. Ils seront donc plus à même de les retenir. Pour renforcer encore plus les acquis, Nicolas propose aussi un récapitulatif ludique en fin de formation. Le jeu donne également l’opportunité d’interagir autrement dans un contexte professionnel. Il met tout le monde au même niveau et peut effacer les liens hiérarchiques.

Le hacking des jeux

En fonction du sujet, de sa culture ludique et du temps que l’on a, il est possible d’utiliser un jeu du commerce, d’en adapter un ou de se lancer dans la création. Dans le premier cas, l’animateur doit correctement introduire le jeu. Il s’agira d’expliquer pourquoi on utilise cet outil. Dans le cas du hacking, les jeux pourront être plus ou moins modifiés. Soit on fait dire au jeu ce que l’on veut en accompagnant un débriefing sur le ressenti des joueurs. Soit on fait faire au jeu ce que l’on veut en arrangeant les règles par exemple. Enfin, le jeu peut n’être qu’une inspiration et on récupère le matériel ou une mécanique. Mais quel que soit votre choix, l’important c’est ce qu’ont vécu les joueurs. L’animateur accompagne donc les participants pour qu’ils se fassent leur propre conclusion. Cela garantit alors une meilleure rétention que lorsque l’animateur amène lui-même les conclusions attendues.

La création et l’édition des jeux

La création d’un jeu découle généralement d’un besoin, d’une opportunité ou d’un défi. En effet, il arrive qu’il n’y ait pas d’outil satisfaisant à disposition sur le marché. Il est alors nécessaire de créer le sien. Le passage à l’édition est une étape supplémentaire qui peut aussi être lié à un besoin. Par exemple lorsque l’on veut utiliser notre jeu pour faire de la promotion ou dans le cadre d’une prestation. L’édition demande plus de rigueur car le jeu est à destination d’animateurs qui vont l’acheter. Il doit donc être parfait et donner toutes les informations au futur utilisateur pour qu’il puisse l’animer dans les meilleures conditions. C’est d’ailleurs le cas du jeu Stresss!! cocréé par Nicolas Tondeur et Matthieu Salikhov. Ce jeu de cartes amène les joueurs à se poser des questions sur leur gestion du stress sans y répondre. Vous pouvez participer à la campagne de financement participatif de Stresss!, par ici!

Les références de l’épisode

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *