Fabrice Jouvenot – Transmettre des connaissances grâce aux techniques immersives et au jeu

Homo Ludens - Fabrice Jouvenot - Transmettre des connaissances grâce aux techniques immersives et au jeu

Fabrice Jouvenot est designeur et producteur d’expériences interactives. Il combine des techniques immersives et du jeu pour transmettre des connaissances.

Lorsque l’on parle de « techniques immersives » on pense tout de suite aux moyens technologiques (AR réalité augmentée, VR réalité virtuelle…). Mais pour sortir le public de son quotidien jouer sur les décors et l’atmosphère (sonore, olfactif, humain…) est aussi très efficace. D’ailleurs lorsque l’objectif est de transmettre des connaissances, la première recommandation de Fabrice Jouvenot est de se concentrer en premier sur ce qu’on veut transmettre. Ainsi le choix des techniques immersives se fera à la fin.

Construction d’une expérience immersive selon la méthode de décorrélation

Fabrice propose une méthode de décorrélation pour construire une expérience immersive. Il définit 5 critères qui sont indépendants au départ :

  1. Le public cible
  2. Le contenu, le message que l’on veut faire passer
  3. L’univers (la narration, la place du joueur dans l’histoire)
  4. Le gameplay et l’interaction ( jeu solo, en groupe, un ou plusieurs gagnants, place du hasard)
  5. La technologie (VR, scénographie…) et l’accessibilité (les contraintes d’accès pour des personnes handicapées ou étrangères)

Techniques immersives et jeu, les avantages pour le transfert de connaissances

Selon Fabrice Jouvenot, la combinaison de techniques immersives et du jeu permet de fixer de différentes manières les connaissances. Le jeu apporte de l’interaction. Le joueur est donc actif et pas seulement spectateur. Il est amené à faire des choix et à réagir en fonction des choix des autres joueurs. Il est également important que le corps soit impliqué dans l’expérience et que le joueur bouge. Enfin la présence d’une narration qui fait naître des émotions positives au joueur améliore la rétention des connaissances.

Comme Vincent Roger (Vincent Roger – Utiliser le jeu pour servir l’apprentissage), Fabrice Jouvenot cherche à proposer une expérience cohérente. L’entrée en jeu, la phase de jeu et le débriefing sont si possible intégrés à l’expérience de jeu pour favoriser l’immersion. Cependant, la sortie de la phase de jeu est souvent négligée et on retombe souvent dans un mode de transmission frontal.

Finalement, pour réussir un jeu immersif, Fabrice Jouvenot conseille de :

  • Ne jamais oublier le public. Il encourage, à travers des tests, à évaluer ce qui engage le public à aller jusqu’au bout.
  • Bien choisir la technologie quitte à s’entourer d’experts qui permettront d’éviter des « erreurs de débutants ».
  • Faire simple. Il s’agit de se concentrer sur un message clair.

Le jeu recommandé

  • The VOID est une expérience immersive en réalité virtuelle.
  • Geekopolis est une expérience qui mêle du jeu de rôle grandeur nature avec des acteurs, de l’escape game et de la réalité virtuelle.

La prochaine personne à inviter

Ken Perlin produit des expériences immersives assez uniques. Vous pouvez en savoir plus sur lui et ses travaux sur sa page personnelle.

Les références de l’épisode

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] c’est l’alliance entre une expérience immersive (Fabrice Jouvenot – Transmettre des connaissances grâce aux techniques immersives et au jeu) et une activité ludique sur le thème du dérèglement climatique (Alexandre Duarte – Jeu […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *