Homo Ludens - Armelle Donaint Le Port et Déborah Randa - Ludik'RH : le droit social en jeu!

Ludik’RH c’est du droit social mais sous la forme d’un jeu. Mais c’est aussi le résultat d’une rencontre entre Armelle Donaint-Le-Port et Déborah Randa. Ces deux formatrices avaient besoin d’un nouvel outil pour motiver, faire adhérer et transmettre des connaissances aux stagiaires.

Or le jeu se prête parfaitement à cet exercice. Notamment lorsqu’il s’agit de transmettre des connaissances sur un sujet complexe. En effet, le jeu offre la possibilité à tout le monde de participer et fait vivre des émotions. Ainsi, le fait d’être actif et de vivre une expérience favorisent la mémorisation d’informations. De plus, Armelle et Déborah ont apporté une attention particulière aux différents profils des apprenants dans la conception du jeu. Les défis proposés aux stagiaires les font bouger, toucher, lire toujours dans un esprit collaboratif mais dans le but de battre le jeu.

Ludik’RH était à la base un jeu de plateau. Mais il a très vite évolué grâce aux retours des participants. Les conceptrices ont alors proposé en plus du plateau de jeu une plateforme Web. Les deux supports sont complémentaires et respectent l’esprit initial. La plateforme Web propose aux participants des questions et des réponses sur le droit social toujours à jour, tandis que le plateau de jeu offre une expérience collaborative et émotionnelle.

Finalement, pour créer un jeu sur un sujet « sérieux », Armelle et Déborah nous conseillent de justement, ne pas trop se prendre au sérieux. C’est de cette manière que nous libérerons notre créativité. Cependant, il s’agit quand même de bien maîtriser le sujet que nous souhaitons aborder. Notre jeu doit aussi répondre aux attentes et il faut donc savoir se mettre à la place des joueurs. Enfin, il ne faut pas hésiter à remettre en question certains éléments pour nous permettre d’avancer.

Les références de l’épisode

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Sur la thématiques des ressources humaines je vous conseille le témoignage de Armelle Donaint-Le-P… […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *